Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

02/03/2006

13 juillet 1790

Ce sont des paroles historiques
Je désirerais réhabiliter un grand homme, nous ne referons pas l'histoire,
Aucun autre après lui n'a jamais pu le remplacer, c'était un homme bon, honnête, qui aimait son peuple, sa confiance en sa famille (ses cousins qui se disent encore aujourd'hui les héritiers de la couronne de France) l'a tué.

LOUIS XVI

«Redites à vos concitoyens que j'aurais voulu leur parler à tous comme je vous parle ici.
Redites-leur que leur Roi est leur père,
leur frère, leur ami,
qu'il ne peut être heureux que de leur bonheur,
grand que de leur gloire,
puissant que de leur liberté,
riche que de leur prospérité,
souffrant que de leurs maux.
Faites surtout entendre les paroles, ou plutôt les sentiments de mon coeur dans les humbles chaumières et dans les réduits des infortunés.
Dites-leur que, si je ne puis me transporter avec vous dans leurs asiles,
je veux y être par mon affection et par les lois protectrices du faible, veiller pour eux, vivre pour eux, mourir, s'il le faut, pour eux.»


Louis XVI s'adresse aux députations de toutes les gardes nationales du royaume, le 13 juillet 1790

Commentaires

dommages qu'il est été exécuté par son 'peuple'

Écrit par : pierrot le zygo | 03/03/2006

Les commentaires sont fermés.