Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

08/10/2006

HISTOIRE DE BRETAGNE

L'histoire de Bretagne ne peut commencer avant que les Bretons, c'est-à-dire les "indigènes" de la Grande Bretagne, Chassés de leur île par la guerre et contraints de chercher un refuge en Gaule, n'aient mis pour la première fois le pied sur notre sol, ce qui n'eut lieu que de 455 à 460 après Jésus-Christ.

medium_bretagne-pays.png

A l'époque de la conquête de la Gaule, l'actuelle Bretagne portait le nom d'Armorique : en latin Aremorica ou Armorica. Ses habitants étaient les Armoricains. Ce nom gaulois désigne le peuple qui vit près (are) de la mer (mor).
Ces invasions germaniques ont alors modifié le nom des pays :
- la Bretagne devient l'Angleterre (la Terre -land- des Angles),
- l'Armorique devient la Bretagne,
- la Gaule devient la France (elle aussi envahie par un peuple germanique, les Francs).

Les Bretons se sont aussi installés dans d'autres régions.
Ils n'ont pas seulement donné leur nom à la Bretagne, plusieurs lieux de France portent leur nom : Bretteville (que l'on rencontre en Normandie) Brétigny, Brétignolles, Brethenay, Bretonneux...
Certains se sont même installés en Galice : un monastère porte le nom de Santa Maria de Bretoña.

En 410, Rome abandonne la Bretagne ; elle a besoin de toutes ses ressources pour protéger la frontière du Rhin.

Au début du VIè siècle, la Bretagne ne connaît aucune unité, les Celtes étant peu enclins à supporter une autorité quelconque. Mais à cette époque, l'émergence du royaume franc constitue une menace suffisamment importante pour que les Bretons décident de s’unir. Trois petits royaumes sont alors créés : la Cornouaille, la Domnonée et le Léon.
medium_bzh_equestre.gif
La Bretagne tient ses couleurs actuelles blanche et noire de l'époque des premières croisades ; en effet, c'est sous le drapeau à croix noire sur fond blanc (Le Kroaz Du) qu'en 1095 les croisés Bretons se sont ralliés.
Au Moyen Age, seul l'aîné d'une famille héritait du blason paternel, les autres enfants devaient donc "briser" les armes familiales, c'est à dire y ajouter un signe distinctif
medium_hermine_arm_grd_bretagne.gif

En 1316, Jean III, duc de Bretagne, changea d'armoirie, il retira l'échiqueté et la bordure et ne conserva que le champ de mouchetures d'hermine (L'Hermine-plain) qui devint dès lors les armes du duché de Bretagne.
.
De nombreuses années plus tard, au début du XXe siècle, l'architecte et autonomiste breton Morvan Marchal (l'un des fondateurs de Breiz Atao) réfléchit à un emblème unificateur de la Bretagne.

En effet, la croix noire, utilisée par les mouvements extrémistes bretons, ne fait pas l'unanimité, et l'Hermine-plain, la bannière ducale, reste beaucoup trop associé à la monarchieil crée en 1923 le célèbre Gwenn ha Du (Noir et Blanc) en s'inspirant du drapeau américain et des armes de la ville de Rennes.
Les 11 mouchetures d'hermine, rappelant la bannière ducale, représentent la Bretagne traditionnelle et historique.
Les 4 bandes blanches représentent les pays et évêchés de la Basse-Bretagne à l'ouest (le Breizh-Izel) où l'on parlait breton : Le Cornouaillais (Quimper), le Léon (St-Pol-de-Léon), le Trégor (Tréguier) et le Vannetais (Vannes).
Les 5 bandes noires représentent les pays et évêchés de la Haute-Bretagne à l'est (le Breizh-Uhel) où l'on parlait le gallais (ou gallo) : Le Rennais (Rennes), le Nantais (Nantes), le Dolois (Dol), le Malouin (St-Malo) et le Penthièvre (St-Brieuc).
medium_gwen_ha_du.gif

08:30 Publié dans PAYSAGES | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Interessante cette note, j'en ai appris des choses! bon dimanche,bisous

Écrit par : evelyne | 08/10/2006

Les commentaires sont fermés.