Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

15/04/2006

LES PARENTS AIMENT LEURS ENFANTS ET POURTANT ILS PARAISSENT TOUJOURS INSATISFAIT D'EUX

Un prof avait l'habitude, en fin d'études, de donner un cordon
violet sur lequel on pouvait lire
"Qui je suis fait toute la Différence"
imprimé en lettres dorées.

Il disait à chaque étudiant à cette occasion pourquoi il
l'appréciait et pourquoi le cours était différent grâce à lui.

Un jour, il a l'idée d'étudier l'effet de ce processus sur la
communauté, et envoie ses étudiants remettre des cordons à ceux
qu'ils connaissent et qui "font la différence".

Il leur donne 3 cordons en leur demandant ceci :

"Remettez un cordon violet à la personne de votre choix en lui
disant pourquoi elle fait la différence pour vous, et donnez-lui
deux autres cordons pour qu'elle en remette un elle-même et ainsi
de suite. Faites-moi ensuite un compte-rendu des résultats."

L'un des étudiant s'en va, et va le remettre à son patron
(car il travaillait à mi-temps) un gars assez grincheux, mais
qu'il appréciait.

"Je vous admire beaucoup pour tout ce que vous faites,
pour moi vous êtes un véritable génie créatif et un homme juste.
Accepteriez-vous que j'accroche ce cordon violet à votre veste
en témoignage de ma reconnaissance ?"

Le patron est surpris, mais répond "Eh bien, euh, oui, bien
sûr..."

Le garçon continue "Et accepteriez-vous de prendre des 2 autres
cordons violets pour les remettre à quelqu'un qui fait toute la
différence pour vous, comme je viens de le faire ? C'est pour une
enquête que nous menons à l'université."

"D'accord"

Et voilà notre homme qui rentre chez lui le soir, son cordon
à la veste. Il dit bonsoir à son fils de 14 ans, et lui raconte :
"Il m'est arrivé un truc étonnant aujourd'hui. Un de mes employés
m'a donné un cordon violet sur lequel il est écrit, tu peux le voir,
"Qui je suis fait toute la différence". Il m'en a donné un autre
à remettre à quelqu'un qui compte beaucoup pour moi.

La journée a été dure, mais en revenant je me suis dit qu'il y a
une personne, un seule, à qui j'aie envie de le remettre.

Tu vois, je t'engueule souvent parce que tu ne travailles pas
assez, que tu ne pense qu'à sortir avec tes copains et que ta
chambre est un parfait foutoir... mais ce soir je voulais te dire
que tu es très important pour moi. Tu fais, avec ta mère, toute
la différence dans ma vie et j'aimerais que tu acceptes ce cordon
violet en témoignage de mon amour. Je ne te le dis pas assez, mais
tu es un garçon formidable !"

Il avait à peine fini que son fils se met à pleurer, pleurer,
son corps tout entier secoué de sanglots.

Son père le prend dans ses bras et lui dit "Ca va, ça va...
est-ce que j'ai dit quelque chose qui t'a blessé ?"

"Non papa... mais.. snif... j'avais décidé de me suicider
demain. J'avais tout planifié parce que j'étais certain que tu
ne m'aimais pas malgré tous mes efforts pour te plaire.
Maintenant tout est changé..."

15:30 Publié dans FAMILLE | Lien permanent | Commentaires (4)

Commentaires

morale de l'histoire : ac cordons nos violons !

Écrit par : ulysse | 15/04/2006

les mots d'amour, la politesse, le respect, a donner sans modération et en plus c gratos

Écrit par : pierrot le zygo | 15/04/2006

Pierrot ce sont mes règles de vie aussi, le respect, la politesse et donner beaucoup d'amour à mes proches, de la tendresse, ça demande beaucoup de travail, et surtout pour ne jamais baisser les bras pour appliquer ces précepts.

Écrit par : Soezic | 15/04/2006

ça se voit soezic, tu es une personne trés généreuse et je te souhaite plein de bonnes choses

Écrit par : pierrot le zygo | 16/04/2006

Les commentaires sont fermés.