Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

27/04/2006

HOMMES BATTUS

Quand on parle de violence conjugale, on pense généralement à celle perpétrée par les hommes.
Mais combien d’hommes sont eux-mêmes victimes de violences physiques ou psychologiques au sein de leur couple ?
Nul ne le sait vraiment tellement la question semble incongrue.

S’il est facile de se représenter une femme rudoyée par son conjoint, le contraire est beaucoup moins évident.
Cela ne fait pas partie de notre imaginaire collectif.
Pourtant, les statistiques du ministère de la Sécurité publique révèlent que, entre 1997 et 2000, les plaintes pour violence conjugale déposées par des hommes et jugées fondées par les autorités ont augmenté de 40%.
Parmi les méfaits :
- Actes de violence physique allant des voies de fait simples (coups, bousculades, etc.)
- aux voies de fait graves (mutilations, blessures, etc.),
- menaces,
- agressions armées
- harcèlement criminel.
Comment expliquer qu’on en entende si peu parler?


Certaines femmes sont aussi violentes que les hommes,

Telle cette épouse ceinture noire de judo qui a fait subir impunément de savants étranglements à son mari
Ou celle qui, faisant 130 kg, lui "rentrait dedans" sauvagement, le projetant au mur et lui donnait des coups de poings.
Sans parler des violences par personnes interposées : l’amant que l’on excite pour lui faire "casser la figure" au père qui vient chercher ses enfants ou encore les cousins à qui l’on commande de défénestrer le mari qui fera trois mois d’hôpital.

medium_homme_battu.jpg

Commentaires

Tu as raison d'évoquer ce problème et je voudrais rajouter qu'à la violence physique, les deux sexes confondus, la violence verbale, les insultes, les humiliations, sont aussi douloureuses moralement.
Je connais perso le cas d'un couple de profs dont la femme est un vrai tyran.
L'autorité du père est continuellement contestée devant les enfants, interdiction formelle d'entrer chaussé dans la maison, programmes de télé choisis par la matronne, interdiction de manger ce dont le père a envie, vite rabrouffé lorsqu'il émet une suggestion, même devant le boucher, chez qui, les clients en attente se sentent très gênés.
Je ne parle même pas des moqueries (calvitie naissante, rondeurs etc..), personnellement j'aurais envie de l'étrangler cette nana.

Écrit par : stella vidal | 27/04/2006

Stella, tu as été plus rapide que moi, va voir la suite, je pense avoir fait complet.
J'avais un .pps, mais je n'arrive pas à le mettre si quelqu'un veut me guider merci,
C'était un sujet qui me tenait à coeur, je ne savais pas si j'arriverais un jour à en parler, aujourd'hui c'est fait,

Écrit par : soezic | 27/04/2006

que dites vous d`un fils qui bat son pere y a t- il un recours quelques part meric deme repondre . c`est au sujet de mon fils Merci de votre reponse Nicole mon e- mail( alnicajeo@hotmail.com)

Écrit par : nicole | 03/05/2006

Les commentaires sont fermés.