Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

29/08/2006

COURAGE PETITE FOURMI

medium_fourmi.jpg

LA SAGESSE DU TEMPS

medium_tristesse.jpg

28/08/2006

J'AI LA RAGE AU COEUR A CAUSE D'UNE MALADIE

Comment une telle maladie peut-elle exister ?

Tout a commencé en mai 2004.

Elle a eu une attitude qui m'a excessivement peinée quand je lui ai parlé de ma maladie et qu'elle ne voulait plus me parler au téléphone ??????

Par contre fin août 2004 j'ai subit une intervention chirurgicale assez délicate, tout était redevenu normal, tous les jours mes parents me téléphonaient et elle était adorable et paraissait très inquiète.

Le calme paraissait être revenu.

Le temps a passé, c'est vrai que rarement elle prenait le téléphone quand j'appelais toutes les semaines, elle me faisait un bisou la plupart du temps par l'intermèdiaire de mon père.

A mon dernier voyage dans le Var en Février 2006, j'ai trouvée ma maman bizarre, j'ai été très troublée des choses qu'elle m'a dite, je n'avais pas vraiment tout compris.

Elle me paraissait tout à fait lucide tout en disant des choses méchantes, quelques paroles à la limite de l'acptable.

Oui je l'ai trouvée très aigrie avec de la rage pour certains membres de ma famille du côté de mon papa, elle n'a pas eu des paroles très tendres avec moi, mais bon j'ai toujours été la fille à son papa (comme elle a toujours dit) encore une fois rien de bien nouveau, avec peut-être quand même des paroles surprenantes et qui ne correspondaient pas à la réalité concernant mon papa, qui lui disait tout l'inverse.

Bien compliqué tout ça. N'étant pas sur place, je n'ai pas vraiment pris garde à ses paroles.

En août il était tout à fait normal que j'aille leur faire une petite visite, quelle catastrophe, cette dame devant moi, cette femme toujours aussi élégante, cette maman, pendant le repas au restaurant j'avais face à moi une étrangère que j'avais l'impression de rencontrer pour la première fois, un visage fermé, qui n'avait même pas voulue que je vienne chez elle. qui n'a pas voulu répondre à la conversation que mon papa, mes filles et moi-même avons essayé d'entretenir.

C'est affreux, c'est horrible, se sentir impuissante, une étrangère face à sa propre mère,

Lire une telle tristesse dans les yeux de mon papa, c'est dur, que peut-on faire ? , dire ? , je me sens impuissante a les aider.

Et puis hier en souhaitant son anniversiare à mon papa, elle a voulu me parler, elle était toute gaie, elle a même parlé aux filles, félicité Gwenalys pour sa réussite au code, elle avait sa voix douce, gentille.

Pendant combien de temps sera-elle bien de nouveau ?

Cette maladie a un nom c'est ALZHEIMER

C'était juste pour vous dire que je vais revenir, je n'ai pas envie de quitter mon blog, même si l'idée m'en ai venue, les amis bloguers et blogueuses, vous êtes là, pour nous faire passer, digérer, nous distraire.

http://michel.midiblogs.com

19/08/2006

QUELQUES JOURS DE VACANCES EN PLUS

Absente une petite semaine, promenade dans le Var et nous sommes allées voir la mythique ville de Saint Tropez.

medium_-saint-tropez_09.jpg

Merci à tous d'être venus faire un tour sur mon blog.

13:35 Publié dans FAMILLE | Lien permanent | Commentaires (13) | Tags : UTOPIA

11/08/2006

HUMANITE COULEUR VOLCAN

Voici en clair le texte de ma note :
L'HOMME CE GRAND PREDATEUR

Je t’ai laissé les rennes de cette terre
Je t’ai donné la vie, l’eau et l’air
Toi, tu polues les mers des deux hémisphères
Et tu transformes ton ozone en serre.

J’ai composé le chant des oiseaux,
J’ai inventé le soleil pour un monde plus beau,
Toi tu balances des obus sifflants,
Et des bombes pour le rendre existant.

Des pluies de feu, un ciel brûlant
Des corps gisants dans des mares de sang !
Doucement un mal incurable se répand :
Ton humanité couleur volcan.

Parce que je t’ai créé trait pour trait.
Je regrette que tu ne connaisses pas le respect.
Pour que vivre reste encore un bonheur.
Ne gâches pas tout, écoutes ton cœur.

medium_voilier.2.jpg

L'HOMME CE GRAND PREDATEUR

«L'homme n'est pas entièrement coupable
Il n'a pas commencé l'histoire;
ni tout à fait innocent,
puisqu'il la continue.»




Bien avant que l’homme ne fasse son apparition, la Terre avait déjà connu cinq vagues d’extinction dont la plus connue, il y a 65 millions d’années, entraîna la disparition des dinosaures et de 70 % des espèces vivantes sur la planète.
Pourtant, la biosphère s’est toujours relevée de ces catastrophes, parfois même en favorisant l’émergence de nouvelles espèces, notamment la nôtre.
Alors, pourquoi s’émouvoir si quelques millions d’insectes minuscules et inconnus disparaissent ?
Pourquoi protéger le panda plutôt que le petit puceron ?
L’extinction du dodo de la Réunion, du boa géant Wonambi et de l’oiseau Huia, pour ne citer qu’eux n’a rien changé dans la vie de l’homme.
Cependant, au cœur même de la biodiversité se trouve notre indispensable trousse de secours.
La moitié des médicaments commercialisés sont formulés à base de plantes et près des trois quarts de la population mondiale utilisent la médecine naturelle pour se soigner.
De la même manière, pour l’agriculture, la biodiversité constitue un réservoir de gènes sauvages susceptibles de résister aux nouvelles maladies.
Pourtant, que se passerait-il si on s’avisait de ne plus cultiver qu’une seule plante sous prétexte qu’elle pousse plus vite et mieux que les autres ?
Très vite, la planète présenterait à peu près partout le même paysage et nous serions tous obligés de manger la même chose à chaque repas.
medium_humanitecouleurvolcan13cu.jpg

Selon le WWF (World Wildlife Found), une des plus grandes organisations mondiales de protection de la nature, l’homme prélève déjà 20 % des capacités biologiques de la Terre à se renouveler et à absorber les pollutions.
A ce rythme, qui peut affirmer que l’humanité sera encore présente en 2100 ?
Sommes-nous les artisans de notre propre perte ?
Impossible de répondre.

medium_humanite_destructrice.jpg

« Ce qui compte dans la sauvegarde des condors, ce n'est pas tant que nous avons besoin des condors, mais que nous avons besoin des qualités humaines nécessaires pour les sauver.
Car ce sont précisément celles-là même qu'il nous faut pour nous sauver nous-mêmes ».<

Mac Millan

SAUVONS LA TERRE DE NOS BETISES PENDANT QU'IL EN EST ENCORE TEMPS

10/08/2006

TOILE d'ARAIGNEE

Justes quelques belles photos.

medium_dentelle5_jpg.2.jpg


medium_dommasch_anglin20.jpg


medium_toile10_jpg.jpg


medium_toile.jpg

ECRIRE

J'écris des mots sur un papier blanc
Des mots de toutes tailles, petits et grands
Des mots remplis de joie et d'amour
J'écris des mots pour tous les jours
Des mots venant du fond de mon cœur
Des mots qui décrivent mon bonheur
J'écris pour déverser mes sentiments
Dans ce monde où tout le monde ment
J'écris pour calmer mes colères
J'écris pour me cacher dans un univers sincère
J'écris car les paroles s'envolent
Mais les mots restent

medium_ecrire.jpg

14:54 Publié dans POESIE | Lien permanent | Commentaires (5)

09/08/2006

QUE C'EST BON

medium_451959494.gif

06/08/2006

PASSE - PRESENT - FUTUR

Ne regardez pas en arrière et ne pleurez pas sur le passé car il est passé.

Vivez dans le présent et faites-en quelque chose de magnifique qui vaille la peine qu'on s'en rappelle.

Et ne vous en faites pas pour le futur car il n’est pas encore arrivé.





medium_passe_present_futur.2.jpg


Auteur du tableau : France R. qui explique ;

j'ai voulu exprimer dans cette toile l'attitude des gens
ils ont les pieds déjà dans le futur,
le corps dans le présent et la tête dans le passé

05/08/2006

FLAMME AUX YEUX

«Et l'on voit de la flamme aux yeux des jeunes gens, mais, dans l'œil du vieillard, on voit de la lumière.»

medium_flammes_dans_les_yeux.jpg

04/08/2006

OBESITE ET GROSSOPHOBIE

Explication de mon article.

Exceptionnellement je n'ai fait que recopier un article parmis une vingtaine sur le sujet, que ce soit professionnel, famillial, vie de tous les jours, etc...

Je vous ai donc mis les liens qui vous permettront de consulter les articles.

Voici donc le lien du site entier

medium_08_8_.jpg

16:32 Publié dans UTOPIA | Lien permanent | Commentaires (0)

OBESITE ET GROSSOPHOBIE

L’obésité est-elle la maladie du siècle ?

medium_couple_obese_1.jpg

Projet de loi de lutte contre l'obésité

Pourquoi les personnes fortes ont peur des médecins ?

Une découverte assez étonnante a été faite par le rapport de la CNAM sur la gastoplastie et les obèses : en effet, les gros iraient moins chez le médecin que les gens sans problèmes de surpoids…

Pourtant, on ne cesse de nous répéter que, d’abord nous mourrons tous dans d’atroces souffrances à cause de notre surpoids, et qu’ensuite nous contribuons à creuser le trou déjà béant de la Sécurité Sociale … D’où cette question, pourquoi les gros ne vont ils pas plus souvent chez le médecin ?

D’abord parce qu’ils ont peur.

Qui n’a jamais vécu l’humiliation suprême de venir consulter pour des maux de ventre et de repartir avec un régime, et des douleurs non soignées ?

Qui d’entre nous n’est pas arrivé aux urgences avec une entorse ou une tendinite et ne s’est pas vu répondre « Ah, pour vous soigner, il va falloir maigrir » …

De même, qui ne s’est pas présenté devant un anesthésiste qui lui a assuré que l’opération n’était pas envisageable à cause des risques anesthesiques ?

Le constat est terrible. Les médecins cherchent à soigner l’obésité, mais évitent de soigner l’obèse.

A croire que même dans le corps médical, l’apparence du corps sert de diagnostic. Vous êtes gros et vous êtes malades ? Vous êtes malades parce que vous êtes gros !

Vous êtes une fille ronde et vous avez des ennuis avec votre cycle menstruel, vos hormones ? Vous n’avez qu’à maigrir !

Ce constat est d’autant plus insupportable que la recherche sur l’obésité en France est quasi nulle. Pas d’argent, pas de laboratoires, et surtout quasi aucune aide à la recherche de la part d’un gouvernement qui a pourtant fait de l’obésité une cause nationale !

Découvrirez une mines d’articles concernant l’Obésité


Les nouveaux dessins animés
medium_shrek0.jpg

Récemment encore dans « Shrek » on est en plein scénario grossophobe, quand l’héroïne se transforme de princesse en ogresse, bien que ressemblant vraiment à son double humain, elle se retrouve affligée de deux étranges caractéristiques : une peau verte (bon passe encore)... mais elle prend subitement l’air d’être une grosse version de son double humain...
Alors, dans ces conditions, c’est quoi la morale de l’histoire ?
Que lorsqu’une femme devient grosse, elle devient un monstre hideux dont seul un autre monstre voudrait.

medium_shrek.jpg

16:10 Publié dans UTOPIA | Lien permanent | Commentaires (5)

03/08/2006

VUES DU CANAL

medium_dsc05199.jpg

Photo Soezic
LE LONG DU CANAL

medium_dsc05203.jpg

Photo Soezic
AU DESSUS DU CANAL

UN TRAIT D'HUMOUR

Mon mari et moi étions assis dans le lit la nuit dernière, discutant des choses de la vie.

Nous parlions de l'idée de vivre ou mourir.

Il me dit :

- "Ne me laisse jamais vivre dans un état végétatif, dépendant d'une machine et de liquides.

Si tu me vois dans cet état, débranche tous les éléments qui me maintiennent en vie".

Sur ce, je me lève, débranche le câble de la live box et éteint son ordianteur, ainsi que je me saisie de son verre de vodka-orange et le vide dans l'évier.

medium_homme_couche_picasso.jpg

Pablo Picasso

12:53 Publié dans HUMOUR | Lien permanent | Commentaires (5)

CE QUE L'OEIL VOIT

J'aimerais pouvoir avoir un appareil extraordinaire vissé sur mes yeux et qui prendrait en photo exactement ce que je vois.
Les couleurs, la beauté, le petit détail qui ne ressort pas sur la photo.
Je vous souhaite d'aimer au moins une des photo que je vous offre aujourd'hui.
Elles ont été prises lundi et mardi d'août 2006.

medium_dsc05211.jpg

Photo Soezic

Ombre au coucher du soleil

medium_dsc05190.jpg

Photo Soezic

02/08/2006

LE BONHEUR

Le bonheur, c'est agir spontanément selon son coeur.
Le bonheur, c'est de savoir lire dans le regard des gens.
Le bonheur, c'est donner, et donner, c'est aussi partager ce que l'on est, ce que l'on sait et ce que l'on a.
Le bonheur, c'est découvrir que ma force d'âme équivaut à celle de mon coeur.
Le bonheur, c'est de reconnaître que d'un rien tout peut prendre naissance et que des merveilles peuvent s'accomplir.

medium_bonheur-recette.2.jpg

Le bonheur est le degré selon lequel une personne évalue positivement la qualité de sa vie dans son ensemble. Lazarus et Lazarus (1994) suggèrent que nous cheminons vers le bonheur lorsque nous croyons faire suffisamment de progrès vers la réalisation de ce qui nous tient à cœur. J’aime bien cette suggestion qui inclue une évaluation subjective de ce qui peut être suffisant, la notion de mouvement, et implicitement la constatation qu’il nous faudra une direction, un but, un engagement vers quelque chose qui nous permettra d’évaluer la direction que prend notre vie. Les mêmes auteurs suggèrent que nous ne puissions faire du bonheur le but de notre vie: il est un effet secondaire d'une bonne utilisation de nos capacités naturelles et de tendre vers autre chose que notre simple bien-être.

Blondin (1983) cite un pharaon égyptien qui définit le secret du bonheur sous forme d’une métaphore: marcher dans la nature à la rencontre de nos tendresses. Ici encore, cette notion de mouvement, dans un contexte naturel, vers ce qui nous tient à cœur.

Les gens heureux se caractérisent par leur estime d'eux-mêmes, leur croyance au contrôle sur leur vie, leur optimisme, leur foi religieuse et leur engagement. Les individus appartenant à des groupes désavantagés maintiennent leur estime d'eux-mêmes en valorisant les choses dans lesquelles ils excellent, en faisant des comparaisons à l'intérieur de leur propre groupe et en attribuant leurs problèmes à des causes externes ou aux préjugés.

La richesse est comme la santé: son absence engendre la misère; sa possession ne garantit pas le bonheur. Le bonheur est subjectif. Les facteurs objectifs ou les indices sociaux du bonheur, dont l'âge, le sexe, l'ethnie, la religion, l'éducation, le revenu et l'emploi n'expliquent que 3% à 5% de la variance des mesures de bonheur. Cet énoncé est exact en ce qui a trait au revenu pourvu qu'il permette de combler les besoins de subsistance. En effet, point de bonheur possible quand les besoins primaires de subsistance ne sont pas comblés.

Même les gens heureux se plaignent. La moitié des sujets qui disent qu'ils sont satisfaits de leur vie dans son ensemble déclare également des inquiétudes variées. Bonheur et plaintes ne s'excluent pas mutuellement. On peut être conscient de manques sérieux. Les deux découlent d'une réflexion sur la vie. C'est seulement à travers la prise de conscience réaliste des douleurs et des dangers que l'on fait face efficacement aux problèmes de la vie. Les personnes qui souffrent de difficultés récurrentes ou chroniques ont besoin qu'on les aide à composer avec ce qu'ils sont, et à faire le deuil d'un certain type de bonheur et d'un certain type de cheminement.

01/08/2006

QUELLE DESTINATION ?

PARTIR EN VACANCES C'EST BIEN BEAU,
MAIS POUR ALLER OU ?


medium_11.2.jpg

17:10 Publié dans HUMOUR | Lien permanent | Commentaires (3)

QUEL EST TON NOM ?

medium_noms_de_famille_00.gif
La France détient le record mondial de la diversité avec un million de patronymes différents.

Les noms de famille en France naissances recensées par l'INSEE de 1891 à 1990.

Ce patrimoine exceptionnel livre d'importantes données généalogiques, mais aussi de nombreuses anecdotes surprenantes.

Ce n'est qu'à la fin du XIXème siècle que les noms se fixent sous leur forme actuelle.

Depuis, 200.000 patronymes ont disparu et 520.000 nouveaux sont nés.

Le plus répandu reste MARTIN (22.857 naissances),
suivi par BERNARD, THOMAS, PETIT et ROBERT.

Néanmoins, la plupart d'entre nous portons un nom rare: 80,2%.

Les patronymes ont majoritairement moins de 50 porteurs.

Cependant, il y a des patronymes durs a porter:

- 377 SALOPE,
- 3707 BATARD,
- 117 LAGARCE,
- 678 CATIN, ont été recensés sur le siècle.

D'autres préfèrent changer.

Le dernier PUANT a disparu en 1914
HITLER juste après la seconde guerre mondiale.
Les COCU, LACROTTE, HANUS, JOLICON ou autre MERDIER choisissent souvent un autre patronyme.

Quant aux 883 CONARD ils ne portent pas un patronyme d'origine péjorative au contraire, celui-ci dérive du germanique "conhard" qui signifie hardi, brave.

Seulement 44 ASSASSIN sont nés en France au cours du siècle dernier,
contre 489 INNOCENT, mais qu'il n'y a qu'un seul FLIC dans le Finistère.

La répartition des patronymes à travers l'Hexagone révèle aussi quelques surprises.

Tous les CAMEMBERT sont nés dans le pays des rillettes, la Sarthe, et non pas dans le Calvados qui compte quand même 50 FROMAGE.

On ne trouve aucun PRUNEAU à Agen (mais ailleurs, oui)

Les PARISIEN se concentrent en Dordogne.

Certaines régions manquent de chance comme l'Isère d'où sont originaires tous les GLANDU,

Le Jura qui a la plus forte densité de CRETIN,

et la malheureuse Loire-Atlantique qui détient le record de naissance de SALAUD.

14:13 Publié dans FAMILLE | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : UTOPIA