Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

12/10/2006

LE MONDE CHANGE VITE

Rendez-vous compte : mis à part le stylo et le papier, la plupart des outils qui vous entourent au bureau n’existaient pas il y a vingt cinq ans !

Troublant. Inquiétant parfois.

Pendant des millénaires, l’humain a été habitué à placer son pas dans celui de son père, à reprendre sans cesse les mêmes outils, à peine perfectionnés.

Et voici que nous apprenons à nous servir d’objets dont non seulement nos pères, mais nous-mêmes n’avions pas idée il y a seulement trois, quatre ans !

Qui imaginait, en 1975, au joyeux temps des opératrices, que moins d’une génération plus tard, tout le monde se mettrait à téléphoner dans la rue ?

Ce changement si rapide engendre un sentiment d’insécurité : comment appliquer les vieilles solutions à des “accessoires de vie” qui n’existaient pas hier ?

Le guide des bonnes manières manque encore de précision sur les baladeurs, les téléphones, le courrier électronique...

medium_allergie_telephone.jpg

Pourtant, prendre le temps de la réflexion est souvent suffisant pour se fixer une conduite en société dans le respect des autres.

On ne reviendra pas en arrière.

Nous devons donc apprendre à être adaptables, à ne pas nous réfugier dans des notions apprises “pour toute la vie”, mais à évoluer et nous enrichir de connaissances.

On n’apprend plus un métier à l’école, comme aux temps de nos pères : on apprend à apprendre.

Entre nous, n’est-ce pas plus excitant ?

Nous sommes mieux informés que jamais, mieux formés, plus mobiles, plus actifs.

Seuls les esprits engourdis, ou frileux, pourraient s’en plaindre.

Les esprits frileux sont une minorité.

La preuve : la vitesse fulgurante à laquelle tous, juniors ou seniors, se sont adaptés à ces technologies qui ne sont plus nouvelles, mais contemporaines.

medium_baladeur.jpg

Commentaires

coucou Soezic, le soleil est revenu...

Écrit par : Ginette | 13/10/2006

Observations très pertinentes. J'aimerais en ce moment avoir envie d'être aussi inspirée que toi mais je n'y parviens pas. Je suis un peu lasse et je baisse trop les bras : faut que je me reprenne.
Tu me montres l'exemple.

Écrit par : stella | 13/10/2006

Nous savons maintenant que ni le progrès des connaissances, ni les progrès de la technologie n'auront de limites. Mais quelles questions devont-nous nous poser individuellement et ensemble après avoir fait ce constat ?
delavant@tele2.fr

Écrit par : DELAVANT | 14/10/2006

Les commentaires sont fermés.