Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

28/10/2006

GWENALYS

12 FEVRIER 1989 : je suis enceinte.

Je ne sais pas si je suis heureuse,
oui, je le suis,
j'ai peur, peur de m'attacher à ce nouveau bébé qui va grandir en moi,
peur de le perdre dans quelques mois,
non, je ne veux pas de ce bébé,
mais si, bien sûre que si
mille fois j'ai douté et pourtant pourquoi à chaque fois que je pense à ce petit être qui va grandir dans mon ventre,
mon coeur s'emballe, me donne des bouffées de chaleur.

Non, il ne faut pas que je l'aime, pas maintenant, pas encore, je garde ce secret, je n'ose pas en parler, notre couple a déjà tellement souffert à cause de ...tous ces boulversements 1987, 1988...,c'est trop pour de simples parents, on pense toujours que "ça n'arrive qu'aux autres".

Je prends conscience qu'un enfant ne pourra jamais en remplacer un autre.

Ce bébé sera lui, uniquement lui et ne sera jamais comparé.

Avril, une amniosynthèse est faîte, pour le moment tout va bien, le bébé grandit normalement,


medium_0_foetus.jpg


Je me décide enfin à annoncer ma grossesse à ses grandes soeurs, elles sont heureuses, très heureuses.

Tout va bien, je ne suis même pas fatiguée, pas eu un seul symptome si désagréable pour les femmes enceintes.

Juillet 1989 : les résultats de l'amniosynthèse sont arrivés :

C'est une fille,

Elle est en parfaite santé, qu'elle joie, j'épprouve un bonheur immense, je garde mon secret jusqu'au soir, juste toi et moi mon bébé.


medium_1_Sabrina_contre_vente_.jpg

Sabrina écoute sa petite soeur


Dès le lendemain j'accepte enfin l'idée de ce bébé, que tout va bien aller jusqu'au bout, nous allons enfin préparer sa venue.

Les commentaires sont fermés.