Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

26/02/2011

COMMENT JE SUIS ARRIVEE A LA TETE D'UN EMPIRE COMMERCIAL

Tout à débuter par une petite phrase toute simple d’une amie.

« - Tu vas voir, si tu es rigoureuse, que tu t’assignes à y travailler quelques heures par jour »

Tu vas voir tes caisses se remplirent.

« C’est un jeu d’enfant » 

Et bien pourquoi pas, je ne suis pas plus bête qu’une autre.

Il me suffisait d’avoir un petit terrain pour commencer, il y a eu quelques arbres à abattre, des pierres à enlever pour aplanir le terrain, une grange se trouvait déjà sur ma parcelle pour entreposer mes récoltes;

Il a fallut retourner la terre, et planter des des graines de légumes.

Au fil du temps j’ai eu la chance de voir ma première récolte, quelle joie ! vite vendue au marché.

J’ai donc immédiatement défriché des m2 de terre supplémentaire et me voilà de nouveau à planter des graines de légumes.

Au bout d’un certain temps, je me suis retrouvée à la tête d’une somme rondelette, alors pourquoi pas construire une petite maison avec un jardinet ; sitôt pensé, sitôt fait.

Cette petite maison je l’ai louée, et tous les mois un loyer est tombé dans mes poches,

Avec l’argent qui me restait de mes cultures et les loyers de ma première maison, j’en ai construit une deuxième, que j’ai aussi louée.

L’argent rentrait facilement, entre mes cultures et mes loyers, ce qui fait que j’ai acheté le terrain voisin qui était en vente.

Et bien sûre, il a fallut recommencer l’opération précédente, défricher, abattre quelques arbres, et mon terrain était prêt à recevoir de nouvelles petites maisons remplies de familles heureuses de leur cadre de vie à la campagne.

Tout le système s’est enclenché :
- Acheter une parcelle de terre avoisinante,
- Défricher,
- Construire de nouvelles maisons.

A ce stade de mon affaire, des complications se sont mises en travers de ma démarche, mes locataires sont devenus mécontents. 

Il leur fallait faire des kilomètres pour s’approvisionner, faire leurs courses.

Une chance il y avait justement un terrain de disponible aux abords de mes terrains, il ne m’en a pas fallu plus pour me décider et acquérir un nouveau terrain, et je leur ai construit une superette.

Un peu plus tard, un magasin de cycle étant donnée qu’ils pouvaient faire de belles balades dans le site environnant.

Des petits immeubles se sont construits, et d’autres magasins, une frénésie s’est emparée de moi, cette ascension était extraordinaire.

J’ai même été installer des franchises dans des villes voisines.

Un jour je me suis retrouvée dans une ville florissante, avec des lotissements de maisons individuelles, des immeubles, des commerces, un port de marchandises,


Il a même fallu construire une mairie dont je suis devenue Madame le Maire, une école, un centre sportif.

De me retrouver devant cette empire m’avait tourné un peu la tête. 

Je me suis donc demandé si je ne devrais par revenir sur terre avec plus de simplicité.

"Soezic City"  était née de mes mains

Et d’un seul coup je laissais tout tomber.

Je me suis lassée d’être obligée de passer plusieurs fois par jour pour que ma ville ne se casse pas la figure,


Oui c’était un jeu d’enfant, juste un jeu d’enfants sur facebook.