Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

27/04/2006

LE SILENCE EST UNE VIOLENCE

Le silence est aussi une violence » Ne vous laissez pas faire, ne vous rendez pas complice, prenez position contre les violences faites aux femmes.
La violence faite aux femmes repose souvent sur le silence et le refus de voir ce qui est pourtant évident. Que faisons-nous, en tant que parents ou enseignants, lorsque nous entendons les garçons traiter les filles de « putes » ou d’autres noms insultants ?
Que faisons-nous lors d’une soirée lorsqu’un invité harcèle ou tient des propos méprisants à l’égard de sa femme, de son amie, ou des femmes en général ?
Que faisons-nous lorsque nous suspectons qu’une voisine est victime de violences de la part de son mari ou de son compagnon ?
Il est facile de prétendre qu’on n’a rien vu ou rien entendu.

medium_couple_rien_voir.jpg

RIEN VOIR, RIEN ENTENDRE, RIEN DIRE

HOMMES ET FEMMES BATTUS

Sur le territoire français, au moins deux millions de femmes sont victimes de violence conjugale chaque année et 400 en meurent soit plus d’une femme par jour.

Aujourd'hui de plus en plus de femmes sont battues, alors réagissez et ne vous laissez pas tuer par quelqu'un qui ne vous aime pas même s'il vous dit le contraire!!!

Il y a aussi des violences physiques féminines qui sont "calculées", dans le cadre d’un conflit du divorce. Par exemple, M. reçoit successivement trois gifles appuyées au cours d’une discussion. Comme il ne répond pas à la première, les gifles suivantes sont de plus en plus violentes, jusqu’à lui faire très mal. Il finit par répondre à la dernière afin d’arrêter son épouse dans ses oeuvres. Il héritera ainsi deux mois plus tard d’attestations de personnes inconnues qui certifient que peu après être sortie de chez lui, son épouse avait des marques rouges de doigts sur la joue et un léger hématome près de l’oeil...!
Heureusement, aucun certificat médical n’ayant pu venir étayer cela, M. ne subira pas d’autres conséquences de la provocation et gagnera tout de même le divorce pour faute lancé par son épouse.
Mais combien sont victimes de ces tentatives ?
Le taux de 80 % d’hommes condamnés aux torts exclusifs dans les divorces pour faute contre seulement 20 % des femmes est très étonnant.
Mais beaucoup de conjoints moins calmes et moins avisés tombent dans le piège et se retrouvent lourdement condamnés.
Toutes ces femmes, qui ont porté le premier coup, viennent bien entendu alimenter l’étude féministe qui clame que
"Une femme sur dix est victime de violences conjugales".

HOMMES BATTUS

Quand on parle de violence conjugale, on pense généralement à celle perpétrée par les hommes.
Mais combien d’hommes sont eux-mêmes victimes de violences physiques ou psychologiques au sein de leur couple ?
Nul ne le sait vraiment tellement la question semble incongrue.

S’il est facile de se représenter une femme rudoyée par son conjoint, le contraire est beaucoup moins évident.
Cela ne fait pas partie de notre imaginaire collectif.
Pourtant, les statistiques du ministère de la Sécurité publique révèlent que, entre 1997 et 2000, les plaintes pour violence conjugale déposées par des hommes et jugées fondées par les autorités ont augmenté de 40%.
Parmi les méfaits :
- Actes de violence physique allant des voies de fait simples (coups, bousculades, etc.)
- aux voies de fait graves (mutilations, blessures, etc.),
- menaces,
- agressions armées
- harcèlement criminel.
Comment expliquer qu’on en entende si peu parler?


Certaines femmes sont aussi violentes que les hommes,

Telle cette épouse ceinture noire de judo qui a fait subir impunément de savants étranglements à son mari
Ou celle qui, faisant 130 kg, lui "rentrait dedans" sauvagement, le projetant au mur et lui donnait des coups de poings.
Sans parler des violences par personnes interposées : l’amant que l’on excite pour lui faire "casser la figure" au père qui vient chercher ses enfants ou encore les cousins à qui l’on commande de défénestrer le mari qui fera trois mois d’hôpital.

medium_homme_battu.jpg

21/04/2006

REFLETS

GWENALYS
Reflets dans l'aquarium.

medium_alyss_reflets.jpg

Depuis la demoiselle a bien changée, mais toujours son beau sourire.

20:50 Publié dans FAMILLE | Lien permanent | Commentaires (2)

15/04/2006

LES PARENTS AIMENT LEURS ENFANTS ET POURTANT ILS PARAISSENT TOUJOURS INSATISFAIT D'EUX

Un prof avait l'habitude, en fin d'études, de donner un cordon
violet sur lequel on pouvait lire
"Qui je suis fait toute la Différence"
imprimé en lettres dorées.

Il disait à chaque étudiant à cette occasion pourquoi il
l'appréciait et pourquoi le cours était différent grâce à lui.

Un jour, il a l'idée d'étudier l'effet de ce processus sur la
communauté, et envoie ses étudiants remettre des cordons à ceux
qu'ils connaissent et qui "font la différence".

Il leur donne 3 cordons en leur demandant ceci :

"Remettez un cordon violet à la personne de votre choix en lui
disant pourquoi elle fait la différence pour vous, et donnez-lui
deux autres cordons pour qu'elle en remette un elle-même et ainsi
de suite. Faites-moi ensuite un compte-rendu des résultats."

L'un des étudiant s'en va, et va le remettre à son patron
(car il travaillait à mi-temps) un gars assez grincheux, mais
qu'il appréciait.

"Je vous admire beaucoup pour tout ce que vous faites,
pour moi vous êtes un véritable génie créatif et un homme juste.
Accepteriez-vous que j'accroche ce cordon violet à votre veste
en témoignage de ma reconnaissance ?"

Le patron est surpris, mais répond "Eh bien, euh, oui, bien
sûr..."

Le garçon continue "Et accepteriez-vous de prendre des 2 autres
cordons violets pour les remettre à quelqu'un qui fait toute la
différence pour vous, comme je viens de le faire ? C'est pour une
enquête que nous menons à l'université."

"D'accord"

Et voilà notre homme qui rentre chez lui le soir, son cordon
à la veste. Il dit bonsoir à son fils de 14 ans, et lui raconte :
"Il m'est arrivé un truc étonnant aujourd'hui. Un de mes employés
m'a donné un cordon violet sur lequel il est écrit, tu peux le voir,
"Qui je suis fait toute la différence". Il m'en a donné un autre
à remettre à quelqu'un qui compte beaucoup pour moi.

La journée a été dure, mais en revenant je me suis dit qu'il y a
une personne, un seule, à qui j'aie envie de le remettre.

Tu vois, je t'engueule souvent parce que tu ne travailles pas
assez, que tu ne pense qu'à sortir avec tes copains et que ta
chambre est un parfait foutoir... mais ce soir je voulais te dire
que tu es très important pour moi. Tu fais, avec ta mère, toute
la différence dans ma vie et j'aimerais que tu acceptes ce cordon
violet en témoignage de mon amour. Je ne te le dis pas assez, mais
tu es un garçon formidable !"

Il avait à peine fini que son fils se met à pleurer, pleurer,
son corps tout entier secoué de sanglots.

Son père le prend dans ses bras et lui dit "Ca va, ça va...
est-ce que j'ai dit quelque chose qui t'a blessé ?"

"Non papa... mais.. snif... j'avais décidé de me suicider
demain. J'avais tout planifié parce que j'étais certain que tu
ne m'aimais pas malgré tous mes efforts pour te plaire.
Maintenant tout est changé..."

15:30 Publié dans FAMILLE | Lien permanent | Commentaires (4)