Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

19/04/2007

PLUS JAMAIS CA ou HOMMAGE A UN HOMME

Ceci est une lettre posthume que j'ai reçue par un site Breton. touchée, révoltée que l'on n'en fasse pas plus, que les médias ne pensent qu'aux élections, j'ai envie de mettre ce métier à l'honneur, montrer à quel point nous avons besoin d'eux.

Dire que ce n'est pas vrai, qu'ils ne sont pas pourris (ils sont juste là pour nous protéger)

Bien sûr nous avons peut-être eu à faire à un qui n'a pas été très "gentil" avec nous, bien sûr qu'il y a des ripous, mais comme dans tout c'est un infime pourcentage contre des milliers qui font leur travail avec le coeur , honnetetée et conviction et c'est de ceux là que je parle.

Nous avons une police pour qu'elle maintienne l'ordre, si elle maintient l'ordre dans la rue

ELLE NOUS PROTEGE

D'autres personnes pensent que l'on nous emprisonne par des interdits.

Tous les jours dès que l'on se déplacent en voitures, nous évitons des accrochages avec des réfractaires au code de la route, qui deviennent grossiers alors qu'ils ont tort.

Dès que nous sommes piétons, nous nous faisons bousculer par des personnes "pressées" nous risquons de nous faire écraser quand nous traversons car des automolistes ne respectent pas les feu rouges.

Nos enfants se font agressés dans la rue pour : aucune raison, comme ça pour se défouler

ETC .... ETC...

Depuis la nuit des temps il y a eu des gendarmes (police municipale, crs, police nationale, gendarmerie, etc...) pour nous protéger. dans une époque plus ancienne on les respecté, on faisait appel à eux dès que nécessaire.

Aujourd'hui des détracteurs les font passer pour des voyoux, ce sont les plus mal traités, de nombreuses personnes les considèrent comme des pariats, des moins que rien.

Ils sont pourtant toujours là pour nous protéger , pour faire respecter les lois.

medium_gendarme_cheval.gif


VOICI LA LETTRE DU DERNIER POLICIER MORT EN SERVICE POUR AVOIR ESSAYE DE PROTEGER DE SIMPLES CONCITOYENS COMME VOUS ET MOI, LORS D'UNE BAGARRE DANS UN LIEU PUBLIQUE

Foire du Trône, Paris 12

Chers collègues...

J'avais trente et un ans, un père, une mère qui m'aimaient et que j'aimais, une petite amie que j'aimais, avec qui je fondais des projets de foyer, d'enfants...

Des coéquipiers qui m'appréciaient et que je j'appréciais, des amis avec qui je partageais pleins de joies...

J'étais policier!
Mon grade? Gardien de la Paix...
J'étais de la 11ème CI, en ULI.

La PAIX

Ça la paix, je l'ai gardée! Gardée sans jamais l'avoir trouvée!!!

Pourtant je m'efforçais de la garder, de la maintenir...

Pour mes proches, mais aussi pour mes concitoyens.

Ces "citoyens" qui m'ont craché dessus, qui m'ont insulté, parfois même violenté!!!

Ce soir, vers 21h00, un d'entre eux, aidé par d'autres "citoyens", un "brave citoyen" donc, un de ceux que nos lois, nos magistrats, nos "citoyens", nos associations, nos bien-pensants et parfois même que des FONCTIONNAIRES DE POLICE protègent, et par la force des choses que notre Etat protège...

Un d'entre eux, disais-je m'a lâchement assassiné.


Comment???

Non, il n'était pas armé!

Non, il ne m'a pas foncé dessus avec un véhicule "emprunté"!

Il m'a simplement frappé violemment et poussé sous le vérin d'un manège qui va me décapiter sous les yeux de mes collègues impuissants.

Pourquoi???

Comment dire?

J'intervenais sur une rixe entre jeunes, qui, non contents de porter des coups à la foule en présence ainsi qu'au forain propriétaire du manège, ils nous prirent à parti mes collègues et moi!!!

J'eu moins de chance que les autres voilà tout!

Le plus "curieux", c'est que ma mort ne fait l'objet que de quelques lignes dans les feuilles de choux qui se disent journaux d'information!

Ah! J'allais oublier, il s'agit bien évidemment d'un accident!!!

(les autorités étaient bien embarrassées à une semaine des élections d'avouer un homicide dont les auteurs étaient des "jeunes")

Que mes collègues sans doute sous l'effet de la peine, de la surprise, du choc, n'ont pas encore réagi !
Ils n'ont manifesté ni mécontentement, ni colère, ni ras-le-bol...

Pas même un ça suffit (avec s'il vous plaît juste après sinon ça fera trop répressif voire agressif)

C'est étonnant, ça non?!

Surtout quand on sait que deux "jeunes désoeuvrés" morts dans un transformateur en novembre 2005 avaient suffi à déclencher de longues nuits d'émeutes, de vandalisme et d'innombrables violences armées ou non à l'égard de nos collègues et parfois de simples Citoyens...

A des marches silencieuses ou des manifestations...

A des interventions télévisées de nos gouvernants très émus...

Je ne vous raconte pas tout ça pour vous faire pleurer sur mon sort ni vous inciter à la vengeance et encore moins à vous enjoindre à démissionner!

Non, collègue!

Je t'écris simplement pour te dire que si tu n'y prends pas garde, tu seras peut-être le prochain!!!
Ce sont tes collègues qui pleureront de n'avoir rien pu faire,

C'est chez toi que le téléphone sonnera pour annoncer à ta femme que tu es décédé dans l'exercice de tes fonctions!

C'est à ta famille que l'on remettra le drapeau, symbole de nos couleurs et des valeurs que tu as défendues au prix de ta vie!!!

C'est à tes parents que l'on donnera tes deux belles médailles en "chocolat" pour le titre de chevalier de la légion d'honneur et d'acte de courage et de dévouement, à titre posthume bien entendu!!!

Avec un peu de chance tu passeras peut-être même brigadier ou Officier (toujours à titre posthume)!

C'est pour ton fils, ta fille que les collègues verseront la cotisation à l'orphelinat de notre institution...

C'est à tes collègues que l'on dira d'éviter les contrôles dans le secteur ou tu seras MORT, ce dans le but bien évident de ne pas "provoquer" ces pauvres petits, et par la même occasion également empêcher qu'un autre collègue comme toi ou moi, de commettre une "bavure"...

Hé oui! Mieux vaut que tu décèdes sous les coups, les balles ou les roues d'un véhicule...

Cela suscitera toujours moins d'émotions que si un "citoyen" désoeuvré trouve la mort après nous avoir tiré dessus ou bien après avoir essayé d'échapper à un contrôle de routine!!!

Voilà, COLLEGUE!!!

Je ne m'attends pas à ce que tu ailles manifester, à ce que tu deviennes plus professionnel lors de "l'exercice de tes fonctions", à ce que tu sois plus solidaire de nos collègues à ce que tu fasses ce qui est nécessaire pour que cela ne se reproduise plus jamais, ni même à essayer de réunir le maximum de collègues pour les en Convaincre!!!

Non, non!

Loin de moi de croire que ma seule mort suffirait à changer tout ça!!!

J'espère simplement que tu apprendras à en faire le moins possible, à ne plus t'exposer, à étouffer ta fierté et ton honneur dans le silence, la bêtise, la lâcheté, la collaboration, le suicide, voire même l'alcool ou la drogue pour les plus loques d'entre nous!!!

Eh oui c'est aussi ça la "Grande Maison", une "famille", "saine" "unie" et "soudée" comme un seul homme!!!

Il faudra aussi que tu apprennes à enduire ton anus de vaseline liquide (c'est plus efficace), à bien le dilater sinon c'est plus douloureux, et ce pour chacune de tes convocations à l'IGS ou au tribunal car pour nous autres, la présomption d'innocence n'existe pas ou alors il faudra que tu dénonces tes collègues!!!

Je te rassure, il ne faut pas t'en faire pour moi! Là où je suis, j'ai enfin trouvé la paix...

Plus de risque de me faire insulter, violenter, dénoncer et accuser injustement...

Ma fiancée va sûrement recevoir le chèque de soixante euros prévu pour les décès de collègues en service...

Ma mère pourra essuyer ses larmes dans le drapeau qu'elle aura reçu...

Mon père rangera mes deux médailles sur l'étagère du salon...

Mes collègues feront une quête pour une belle couronne...

Le préfet organisera sans doute une belle cérémonie...

Seront présents beaucoup d'officiels, n'oublie pas que nous sommes en période d'élection ultime, ils seront légion ceux qui profiteront de mon oraison pour grappiller quelques secondes sur chaîne de télé ou quelques lignes dans les torchons...

Les bien-pensants ou "citoyens" "sympathisants" diront il ne faisait que son travail c'est normal, ou alors c'est bien fait pour lui il n'avait qu'à pas martyriser ces pauvres jeunes qui venaient s'amuser...

Et puis pour une fois que c'est un flic qui se fait tuer, on ne va pas en faire un fromage!!!

A ceux là je réponds : rassurez-vous personne n'en fera un fromage, pas même un petit crottin....

Dans les cités de ceux qui m'ont assassiné, les "jeunes" doivent parader en criant on a fumé un keuf! Et ils seront respectés par tous les petits autres "jeunes" "désoeuvrés" qui les considéreront comme des héros...

Et pour les rares collègues qui n'auraient pas compris, qui les interpelleront, qui recevront des coups, des crachas, des insultes et qui utiliseront la force strictement proportionnelle et nécessaire; on dira: mais qu'avez vous fait? Vous allez provoquer une émeute, vous êtes fous? En période d'élections en plus!!!!!

J'en ai fini avec toi collègue, comme j'en ai fini avec ma vie!

Je te laisse donc retourner à tes occupations et je te dis

Ma dernière volonté est que tu fasses passer ce message au plus grand nombre de collègues possible.

Merci d'avance

A BIENTOT PEUT-ETRE!

Dieu seul le sait comme le veut l'expression populaire... Tiens je lui demanderai en passant!!!

25/01/2007

J'AIME PAS CA !!!!!!!

Mes enfants sont adorables, je les aime, je ne sais pas comment on peu en tant que parents leur tourner le dos.

Je vous aime mes filles, mais vous ne pensez pas qu'il y a des moments où vous commencez à exagérer ?

J'aime pas ça !!!

Combien de fois je vous entends le dire, c'est désolant, que de bons petits plats faient avec amour, vous n'avez pas aimés.

Alors voici un petit texte qui vous fera un peu méditer sur la faim dans le monde :

Enfant quand je disais "j'aime pas ça" votre grand-père me disait que j'avais de la chance car de l'autre côté de la terre des petits chinois seraient à dix pour manger ma part et ils seraient heureux.

Aujourd'hui ce n'est plus de l'autre côté de la terre, mais au bout de nos rues que des enfants n'ont pas à manger à leur faim.

Mes enfants, un effort.


medium_lintsi-hotdog.jpg


Ils sont trés bien élevés les gosses qui meurent de faim :

- ils ne parlent pas la bouche pleine, ils ne gâchent pas leur pain.
-
- ne font pas de petits tas au bord de leur assiette

- ne font pas la grimace quand on enlève un plat

- ils ne donnent pas au chien le gras de leur jambon

- ils ont le coeur si lourd qu'ils vivent à genoux

- pour avoir leur repas, ils attendent bien sagement

Non rassurez-vous, ils ne vont pas crier !!!
Eux, ils pleurent sans bruit, on ne les entends pas !!!

Ils sont si petits qu'on ne les voit même pas !!!

Ils cherchent stoïquement du riz dans la poussière !!!

Mais ils ferment les yeux quand l'estomac se tord !!!

Non soyez tranquilles, ils ne vont pas crier !!!

Ils n'en ont plus la force : seuls les yeux peuvent parler !!!

Ils vont croiser leur bras sur leur ventre gonflé.

Ils vont prendre la pose pour faire un bon cliché !!!

Ils mourront doucement, sans bruit, sans déranger !!!

Ces petits enfants là, ils sont bien élevés....

22/11/2006

CODE DE LA ROUTE

A priori certains panneaux du code de la route sont peu compréhensibles.

Vous allez le constater de nombreux conducteurs ne connaissent pas vraiment leur signification.

Un Parisien à Anduze .

medium_Anduze_Aout_2005.jpg

Photo Soezic

medium_Anduze_Parisien.jpg

Photo Soezic

Le plus amusant c'est que ce monsieur, m'a demandé ce qu'il y avait d'amusant à photographier sa voiture, je lui ai donc montré le panneau et a dit "Ha ouai, je ne l'avais pas vu"


Et là, c'est sur le parking de Carr.... de Nîmes
( pour information ce sont des gardois et une des voitures fait partie du service de sécurité)

medium_Pkg_Carrefour_a_Nimes_01.JPG

Photo Soezic

medium_Pkg_Carrefour_a_Nimes_02.JPG

Photo Soezic

15/11/2006

UN RUBAN BLANC POUR MARION

medium_rubanblanc_humainsassocies1.jpg




La Campagne du ruban blanc qui a commencée le 14 novembre jusqu'au 6 décembre se consacre entièrement à encourager les hommes de tous âges à s'engager à aider à mettre fin à la violence faite aux femmes.

Aussi

"Il s'agit très pudiquement de montrer aux parents de Marion que la petite fille est toujours dans notre coeur et dans nos pensées, que nous ne l'oublions pas",

"C'est aussi un message pour que la justice ne classe pas ces dossiers de disparitions d'enfants",

Marion Wagon, alors âgée de 10 ans, avait disparu le 14 novembre 1996, à la sortie de l'école Sembel à Agen


"Nous avons demandé à tous les Agenais et Agenaises et à tous les habitants du Lot-et-Garonne de mettre un ruban blanc au revers de leur veste et un ruban ou un mouchoir blanc au cartable des enfants", a expliqué Annie Gourgue, présidente de l'association La Mouette,

medium_Marion.jpg


Les rubans blancs sont aussi portés pour rendre hommage à tous ceux qui sont morts en Irak

POURQUOI AVOIR CHOISI LE BLANC ?

Le blanc est symbole de paix dans beaucoup de pays ou de deuil dans d’autres. C’est pourquoi le message véhiculé par un ruban blanc est simple et évident : “Nous pleurons tous ceux qui sont morts. Nous soutenons nos troupes

07/10/2006

ENFANTS COLEREUX

Ce mot est adressé particulièrement aux enfants qui font du mal aux parents.


Il était une fois un garçon avec un sale caractère.

Son père lui donna un sachet de clous et lui dit d'en planter un dans la barrière du jardin chaque fois qu'il perdrait patience et se disputerait avec quelqu'un.

Le premier jour il en planta 37 dans la barrière.


Les semaines suivantes, il apprit à se contrôler, et le nombre de clous plantés dans la barrière diminua jour après jour :

il avait découvert que c'était plus facile de se contrôler que de planter des clous.

Finalement, arriva un jour où le garçon ne planta aucun clou dans la barrière.

Alors il alla voir son père et lui dit que pour ce jour il n'avait planté aucun clou.

Son père lui dit alors d'enlever un clou dans la barrière pour chaque jour où il n'aurait pas perdu patience.

Les jours passèrent et finalement le garçon put dire a son père qu'il avait enlevé tous les clous de la barrière.

Le père conduisit son fils devant la barrière et lui dit :
"Mon fils, tu t'es bien comporté.

Mais regarde tous les trous qu'il y a dans la barrière.

Elle ne sera jamais comme avant. Quand tu te disputes avec quelqu'un et que tu lui dis quelque chose de méchant, tu lui laisses une blessure comme celle là.

Tu peux planter un couteau dans un homme et après lui retirer, il restera toujours une blessure.

Peu importe combien de fois tu t'excuseras, la blessure restera.

Une blessure verbale fait aussi mal qu'une blessure physique.

medium_dispute-canar.gif

Les parents, les amis sont des bijoux rares, ils te font sourire et t'encouragent.

Ils sont prêts a t'écouter quand tu en as besoin, ils te soutiennent et t'ouvrent leur cœur."

06/10/2006

LA DIFFERENCE

Peu importe ta couleur de peau
Moi je ne me soucie guerre des apparences
Ce qui compte c'est ce que tu vaux
Mais aussi ce que tu penses
Le monde est plus beau en couleur,
Uniforme il serait morose
Le principal c'est le bonheur
Peu importe qu'on soit bleu, jaune, vert ou rose
Le racisme ne sert à rien
Juste à détruire la société
Et faire du mal au genre humain
Alors s'il vous plait arrêtez
Je voudrais un jour voir que tout ce racisme n'existe plus
Mais je sais il ne faut pas rêver...
Ce jour n'est pas encore venu ! Alors ...

Assez de reproches, de préjugés, de haines,
Mettez de l'amour, de la fraternité,
Dans chacun de vos gestes !
De la compréhension, de la générosité.

Quel que soit votre opinion politique,
que vous soyez de droite,
de gauche,
du centre,
echologiste,

Apprenons à chacun la tolérance !


medium_chibi63.jpg

11/09/2006

ADIEU CIGALES

Bonjour l'Automne

Plus que quelques cigales, elles se font de plus en plus rares, encore quelques unes iréducticles aux abords des bois des Aresquiers.

C'est là que l'on se rend compte que l'été est fini.

La mer est encore agréable pour se baigner, quelques nageurs me tiennent encore compagnie, mais ils sont rares.

Les plages sont de nouveau envahies par les propriétaires de chiens qui laissent leurs amis a quatre pattes gambader sur le sable, et surtout l'horreur déposer leurs déjections (non, non, rassurez vous, leurs maîtres ne ramassent pas après, ils ne doivent pas savoir que ça ne fera pas d'engrai pour les algues ! ),

medium_chiencacher.jpg

Alors attention où vous posez votre serviette, leur irréspect, leur intolérence zéro si vous leur demandez de ramasser les déjections de leurs chers toutous, vous risquez de vous faire insulter parfois.
medium_ccc.jpg


Petites aventures à la plage :

1 Chien qui lève la patte sur un enfant entrain de jouer dans le sable.
Réaction du maître : rire...

1 chien qui se pose pour faire ses besoins a quelques centimètres d'enfants, la maman râle.
Réaction du maître : insultes et de dire "mon chien a autant le droit d'être sur la plage que vos enfants, MOI je paie mes impôts"

Moralité : ....... Avoir un chien donne le droit de poluer une plage, car ils paient des impôts comme n'importe quel contribuable .....

Je n'ai pas tout compris